Il y a bien longtemps que je n’ai pas pris le temps de poster un petit message. Un an…Je profite d’un énième déplacement entre Paris et Aix-en-Provence en TGV pour rédiger cette note.

Alors de quoi s’agit-il ?
De supervision bien sûr et de système d’exploitation. Windows 10 Technical Preview en l’occurrence.
Une des grandes qualités d’Ignition, c’est sa très faible adhérence au système d’exploitation. C’était d’ailleurs l’un de mes thèmes préférés lorsque j’ai introduit Ignition en France en 2010. C’était un des 5 atouts : 100% multi plateforme, 100% web server, 100% data centric, 100% évolutif, 100% facile. Voir la vidéo de l’époque :
Cela reste encore plus vrai aujourd’hui.
Donc hier, le 1er octobre 2014, Microsoft a annoncé la sortie prochaine de la nouvelle version de Windows, Windows Threshold ou plutôt Windows 10 comme cela semble être confirmé par la présentation ici : http://bit.ly/1vx8QmU.
Alors je n’ai pas résisté à l’envie de vérifier que cet atout « faible adhérence à l’OS »  reste toujours d’actualité. J’ai donc téléchargé la technical preview de Windows 10 et créer une machine virtuelle… Et fais ce petit film dans le TGV ce matin pendant que certains dorment (TGV de 6H19 gare de Lyon, uhhh) ou encore sont à la voiture-bar (j’irai après ce billet, sûr).

Que peut-on en conclure ?

Je ne porterai pas de jugement sur Windows 10, si ce n’est que l’installation a été très rapide (15-20’) et que globalement on retrouve ses petits si on vient de Windows 8/8.1 (la mise à jour devrait être gratuite dans ce cas, il paraît). Un meilleur cru que Windows 8 et son interface métro… mais on en reparlera (oui vous savez l’adoption de technologies Microsoft un peu trop hâtive par nos confrères comme Silverlight,  Métro, le multitouch… qui ne survivent ps au marché et aux versions successives de Windows).
C’est toujours avec la même envie que j’installe Ignition ; toujours la même chose, certes, mais tellement simple et toujours ok, jamais eu un raté depuis…2005 !
Concernant Ignition
       installation toujours aussi rapide et sans surprise un vrai confort (surtout pour le commercial que je suis, je fais des centaines de fois cette opération en live chez les clients chaque année…un pur bonheur)
       fonctionnement de la démo supervision/mes sans problème
       fonctionnement de MySQL sans problème non plus
Si j’étais
Si j’étais intégrateur ou utilisateur final d’une supervision, à la lecture de ce billet, la première chose qui me viendrait à l’esprit, c’est que mon commercial préféré va encore me vendre une nouvelle version de son scada compatible avec Windows 10. Et que je n’aurais pas le choix. Et que cela nécessitera une nouvelle clé de développement (et la gestion de plusieurs versions et de plusieurs clés…). Et que la migration va encore être l’occasion de grosses suées et pertes de temps considérable.
Si j’étais un responsable informatique, j’aurais à faire face à la réticence au déploiement de Windows 10 dans les ateliers pour les raisons ci-dessus. Et pourtant cela me faciliterait grandement la tâche, car nécessaire pour simplifier la gestion de mon parc, le rendre moins vulnérable aux attaques virales (oui, même dans les ateliers, vous avez dit Stuxnet…) et profiter des avancées que me procure le nouveau Windows Server 2014. Sans parler des ilots de machines non conformes aux règles d’exploitation de l’entreprise.
Si ‘étais un client et que je demandais conseil à ma direction informatique ou à mon intégrateur préféré, que penserait-elle d’un système industriel :
  • compatible avec Windows 2000 (voir vidéo) jusqu’à Windows 10, qui discute avec toutes les bases de données SQL parmi lesquelles IBM DB2, Firebird, MySQL, PostgreSQL et même SQL Server 2014
  • disponible sur les smartphones et tablettes (voir les vidéos
  • qui n’utilise que des standards compatibles avec l’entreprise comme SQL, HTTP, HTTPS, ssl, OPC-UA (non plus de DCOM svp, merci) , services web, java, python, active directory, ldap, sso
  • qui utilise mes bases de données (oui, je peux conserver mes serveurs, mes modèles, mes plans de sauvegarde)
  • qui s’installe en 2 minutes
  • qui se restaure en 2 minutes (merci pour les crash recovery ; une machine neuve et 5 minutes après on est reparti)
  • qui est un serveur d’applications full web (et donc exécute plusieurs projets en simultané (comme ceux qui existent déjà dans l’entreprise, avec les mêmes technologies)
  • dont l’outil de développement est sur le serveur, donc toujours à jour (gratuit, sans dongle, accessible à plusieurs en simultané, sur le même projet ou des projets différents, et par le web)
  • qui intègre en une seule plateforme unifiée tout ce dont j’ai besoin : HMI, supervision, data historian, reporting, MES, middleware d’entreprise
  • dont le mode de licence est illimité en nombre de variables et de clients et de projets
  • qui me permette de réaliser 100% de mes besoins fonctionnels
  • qui fonctionne aussi dans le cloud ou en hybride
  • etc.
Je vous laisse lui répondre.
Mais si la seule chose que vous recherchez c’est la tranquillité d’esprit vis-à-vis des changements de système d’exploitation (futurproof) ou de l’hétérogénéité de votre parc informatique, ou que vous prévoyez déjà le passage à Windows 10 (ou tout autre OS comme Linux, OS X, HP-UX), cette simple, mais excellente raison mérite qu’on se rencontre. C’est par ici.