Ignition Community Conference 2016

Accelerate

Du 19 au 21 septembre 2016 s’est tenue la 4e Ignition Community Conférence, à Folsom, CA. Depuis 2013, cette rencontre annuelle des utilisateurs (intégrateurs, utilisateurs, constructeurs, partenaires et oem) ne cesse de prendre de l’ampleur et d’élargir son influence. la conférence était SOLD OUT dès fin juillet… Avis aux amateurs pour l’année prochaine.

Cette année, le thème était ACCELERATE après DISCOVER en 2014 et BUILD en 2015. 2013 n’avait pas de thème particulier mais aurait pu s’intituler WELCOME.

NOTA : pour les plus pressés ou les plus paresseux, sautez directement à la section “à retenir” ; mais ce serait dommage de louper ce qui suit…

Le thème 2016 est réellement en phase avec l’engouement pour la plateforme Ignition ; la communauté des utilisateurs ne cesse de grandir, les succès sur tous les continents et dans tous les secteurs sont toujours plus nombreux (merci à nos clients francophones !), la satisfaction toujours grandissante tant pour la qualité du produit que pour son architecture innovante et en avance (voir la newsletter de juin 2016).

Mais ACCELERATE, c’est aussi la capacité que procure Ignition pour accélérer l’adoption des nouvelles tendances comme la convergence IT-OT.

Cette convergence des systèmes opérationnels (OT) de l’atelier avec les applications d’entreprises (IT) était finalement déjà au menu en 2003 avec les logiciels FactorySQL et FactoryPMI qui mettaient en oeuvre OPC-COM (pour l’OT) et web server et SQL (pour l’IT).

 
 

 

IT-OT au coeur du produit depuis 2003

En 2006, je distribuais déjà les produits d’Inductive Automation en France… On me prenait pour un gentil illuminé avec ces technologies dans l’industrie ; pensez, le web dans l’industrie ! C’est sûr, quand on avait vu les performances et les difficultés pour mettre les Scada en mode web de nos confrères, il y avait de quoi être sceptique !

En 2010 lors du lancement d’Ignition, fusion de FSQL et de FPMI grâce à l’arrivée d’OPC-UA (nota : Ignition fut le premier produit OPC-UA commercial du marché en 2010, avec une écriture 100% interne du serveur et du client UA en Java pour le multi-plate-forme), même accueil moqueur…

C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé Steve Hechtman, CEO d’Inductive Automation en raillant analystes, journalistes et compétiteurs qui prédisaient une fin en 2/3 ans… Comment ? Un nouveau produit sur un marché encombré et tenu par quelques grands noms (Wonderware, Siemens, ABB, Schneider, Rockwell…), des compagnies qui emploient des dizaines de milliers de personnes et font des Mds de dollars de CA ? Impossible d’y survivre, selon eux.

13 ans après, Ignition est toujours là et bien là !

Lors de mes présentations commerciales, je fais souvent le parallèle entre un smartphone et Ignition. Le smartphone permet d’installer/supprimer des applications en ligne sans redémarrage. Les applications sont développées par des tiers. Le smartphone est une plateforme pour les applications et un accélérateur de business pour les éditeurs tiers et les équipementiers.
Ignition en tant que plateforme permet d’installer/supprimer des modules. Ces modules sont développés par des tiers (intégrateurs ou éditeurs).
Le parallèle avec le smartphone ne s’arrête pas là. Si on s’intéresse au lancement du plus fameux sinon iconique des smartphones, l’iPhone, on s’aperçoit que personne ne donnait cher de sa peau non plus. Pensez donc, il y avait déjà Nokia, Motorola, Ericson, Sony, Alcatel… Qu’en est-il aujourd’hui ?

Ce qui fait la différence, c’est la rupture. Ou plutôt les ruptures. Technologique, d’usage, de modèle économique. Et c’est tout un écosystème qui en bénéficie. Vous voyez le parallèle avec Ignition ?

Aujourd’hui, Ignition fait vivre un écosystème de +1500 intégrateurs dans le monde. Et voici que les constructeurs y viennent. A commencer par ceux qui ont un intérêt particulier pour la convergence IT-OT. Voyez plutôt : Elecsys, eWon (maintenant HMS), Hilscher, Advantech B+B, Moxa, Opto22, Magnetrol, Bedrock… Tous intègrent la spécification Spark Plug / MQTT pour être compatible avec Ignition (en plus d’OPC-UA pour la plupart).

IT-OT : MQTT au coeur des stratégies des constructeurs

Il y a 2 technologies fédératrices : OPC-UA et MQTT. Ces mêmes technologies que nous avons adopté avant tout le monde (OPC-UA en 2010 et MQTT dès fin 2015, voir la newsletter) ; l’un des parents de MQTT, Arlen Nipper, en est l’instigateur d’ailleurs. Et il dit lui-même qu’Ignition est LA plateforme idéale pour la convergence IT-OT.

Voici une démonstration live d’Ignition et MQTT avec un broker dans le cloud :

 

Ignition : une plateforme idéale pour les OEM

Mais la ICC2016, ce sont aussi des retours d’expérience. Plusieurs dizaines de compagnies ont proposé des projets réalisés avec Ignition. 12 finalistes et 6 d’entre elles ont été récompensées.

Je retiendrai pour ma part celle de CANBERRA qui utilise Ignition comme base pour son outil HORIZON (voir le showcase). Le projet met en oeuvre Ignition et son SDK gratuit pour développer un driver pour OPC-UA avec des fonctions d’autodécouverte et de création automatique de tags (comme avec MQTT Spark Plug).

CANBERRA utilise Ignition pour son produit HORIZON

Voici ce que dit la fiche produit :
Horizon brings together OPC-UA and SCADA technologies to provide a robust and open platform that can meet your supervisory needs today and well into the future. Horizon is not just a product, it’s an open platform for CANBERRA’s specialized radiological instrumentation which can be used to create a variety of solutions for our customers.

Le produit commercial développé est visible ici RAD_MONITORING_HORIZON.

Enfin, la ICC est l’occasion de parler produit et feuille de route, la fameuse roadmap. Il y a 10 ans, nous avions déjà 10 ans d’avance sur le marché.

Ignition ? Always 10 years ahead the hype!

Mais lorsqu’il s’agit de parler roadmap, il est bien difficile de prédire ce que sera le système dans 3/5 ans. Ce qui est certain, c’est que nous aurons toujours de l’avance…

Roadmap Ignition 2017

La version 7.9 est donc la version actuelle (disponible le 12 octobre prochain). Elle apporte essentiellement les fonctions distribuées (tags, alarmes, historiques distribués), un revamping du serveur web de la gateway (html5, responsive), une version pour ARM (compatible ARMV7 et V8 donc avec le Raspberry PI 3). Pour en savoir plus sur la V7.9, télécharger la datasheet Ignition v7.9..

Dès les prochains mois (2017Q1), une version embedded noté SPARK d’Ignition sera disponible pour des bases ARM, fonctionnalités limitées (nous consulter) avec mise en réseau automatique grâce aux fonctions distribuées de la v7.9. L’idée est d’avoir des Ignition Spark diffus qui alimentent un serveur central. La mise en réseau sera performante (Gateway Network) et sécurisée (Security Zone).
Le pervasive computing comme je l’ai découvert grâce à Lou Gerstner en 2001 (http://www.informit.com/articles/article.aspx?p=165227).

La version 8 d’Ignition apportera un nouveau module HTML5 ; il ne remplacera pas l’actuel client Vision mais viendra le compléter. Les performances et les fonctionnalités seront au rendez-vous (je sais de quoi je parle;) ), les développeurs ne devraient pas être déroutés… Le Designer sera toujours là. Les fonctionnalités de mise en réseau (services distribués) seront encore plus présentes, plus puissantes mais toujours plus simples de mise en oeuvre.

Au-delà… beaucoup de pistes ouvertes. L’adoption des standards devrait dicter tel ou tel développement. Mais dans 2/3 ans, qui du machine learning ou du NoSQL sera toujours d’actualité ? Ce qui est sûr, c’est que l’on travaillera toujours sur la performance et la scalabilité. Mais donnons-nous rendez-vous dans 12 mois à la ICC2017. Chiche ?

Ce qu’il faut retenir de l’ICC 2016 :

  • Ignition V7.9 est disponible dès le 12 octobre 2016
    • Version Long Term Supported jusqu’en octobre 2021
    • Version ARM et ARM Embedded (SPARK)
    • Scalabilité (scale-out) avec les services distribués
    • Nouvelle page web de la gateway HTML5
    • Nouveaux outils de diagnostique
  • MQTT et OPC-UA à tous les étages chez les constructeurs comme eWon, Moxa, Elecsys, Opto 22, IT MATION EdgeWare et bien d’autres
  • Ignition toujours plus déployé (croissance moyenne de 61% par an depuis 2010)
  • Le SDK est un outil incroyable pour développer le potentiel de la plateforme au profit de vos besoins (voir use case Canberra)

 

Send this to a friend